Get a site

Tag: tree

Ficus Citrifolia / Figuiers Étrangleur / Figuier Maudit de Martinique

Figuier Maudit – ou Figuer Etrangleur – Photo Copyright BluedarkArt

Ficus Citrifolia est un des Figuiers-Étrangleurs Martiniquais, autrement appelé Figuier Maudit

Les figuiers étrangleurs sont des espèces envahissantes et colonisatrices qui finissent par entourer l’arbre hôte de ces racines qui grossissent jusqu’à l’asphyxie de l’arbre et son pourrissement. Le figuier devient alors autonome, l’ arbre hôte meurt, d’où le nom de “figuier étrangleur”

Si l’on dit de ce figuier qu’il est étrangleur, c’est pour une bonne raison : son système de,développement étouffant. En effet, lorsqu’une guêpe (on appelle même une espèce la guêpe des figuiers), une chauve-souris ou un oiseau dissémine une des graines d’un figuier étrangleur par exemple au dessus d’une branche d’un autre arbre, un développement particulièrement étonnant va se mettre naturellement en marche grâce à un réseau de racines aériennes :

  1. La graine va lancer des racines aériennes vers le sol. (recherche de nutriments autonomes)
  2. La graine va ensuite lancer des racines aériennes vers le sommet de l’arbre hôte. (course vers la lumière)
  3. En attendant, la graine se développera en puissant les nutriments de l’arbre qui la loge. (se nourrit avant de devenir autonome)

A ce stade on ne parle plus de graine, mais ce nouveau système se nomme plantule Le figuier étrangleur est donc une espèce dites semi-épiphytes (épiphyte : organisme végétal vivant sur une plante support, semi parce que les arbres figuiers peuvent aussi pousser sans plante hôte). Les figuiers étrangleurs sont des espèces envahissantes et colonisatrices qui in fine, entoure l’arbre hôte de ces racines qui grossissent jusqu’à l’asphyxie de l’arbre et son pourrissement. Le figuier devient alors autonome, l’arbre hôte est mort, d’où le nom de figuier étrangleur.

Le figuier maudit est un arbre bien étrange, comme une pièce à double face.

  • D’un côté on voit le tueur d’arbres.
  • D’un autre on se rend compte de l’intelligence végétale poussée à son extrême qui s’adapte pour survivre.

Là où dans une forêt la plupart partent du sol et jouent des branches pour capter de la lumière, le figuier maudit lui fait montre d’une technique redoutable pour s’imposer.

Le figuier maudit, c’est aussi, un espace rêvé pour les insectes et oiseaux. Un arbre est en train de mourir en son tronc et fournit donc abris et aliments aux animaux qui comprennent tous les atouts du figuier maudit.
Le figuier maudit peut aussi être compris comme une arme de Mère Nature qui reprend ses droits sur l’envahissement humain.

[Source “FIGUIER MAUDIT MARTINIQUE – ARBRE MAGIQUE OU MALÉFIQUE?”]


Le Flamboyant ✻ L’arbre qui s’embrase en Période de Carême [Delonix Regia] ✻

“Immobile brasier incandescent, le flamboyant déploie ses artifices à un moment de l’année où la nature entière semble dépérir. Comme un pied de nez à ses congénères, à l’instant où cette végétation tropicale, si verdoyante et exubérante semble se retirer sur la pointe des pieds avec les grosses chaleurs et la sécheresse qui arrivent. Le Carême marque le tempo. C’est ce qu’on appelle la saison sèche ailleurs dans le monde. Les herbes jaunissent, le sol se craquelle par endroit et la nature entière, dans certains coins de l’île semble brûlée par le soleil. Mais dans ces paysages qui souffrent à m’en serrer le cœur, les plantes trouvent leur voie comme toujours. C’est la période aussi où des fruits merveilleux mûrissent. C’est le retour des mangues par exemple. Et c’est la période de floraison du flamboyant qui comme s’il pressentait des jours difficiles, donnait le meilleur de lui-même, enfermant dans ses futures gousses les promesses d’un avenir meilleur, capturant dans ses graines, l’essence de sa vie. Dernier effort pour assurer la continuité de sa descendance, au-delà de cette période éreintante tant pour les hommes que pour les arbres.

A tel point que les ivoiriens ont un proverbe très imagé pour ça, que j’ai appris grâce au blog de Cannella (Sea, soap and sun) : « Quand le flamboyant fleurit, le blanc dépérit ». J’ai d’abord cru que c’était la beauté de ses couleurs qui éclipsait le blanc dans le paysage, mais en réalité, sa signification est bien plus prosaïque comme elle l’explique : tout simplement, c’est la période à laquelle les blancs immigrés en Afrique, avec les fortes chaleurs, commencent à souffrir et vouloir rentrer au pays !” [Extrait de “Le Flamboyant, L’arbre qui s’embrase au moment du Carême (DELONIX REGIA)”]

Le Flamboyant en Fleur

La Fleur du Flamboyant (Détail)

Les Gousses du Flamboyant